« J’ai eu un vrai coup de cœur ! »

 

Depuis début septembre, les fameuses Nike Zoom Fly agitent la toile et plus particulièrement les réseaux sociaux. Il fallait à tout prix que l’on vous en parle, pour notre tout premier article sur le blog. Au-delà de l’incroyable opération marketing réalisée par Nike à l’occasion du Breaking2, vous vous demandez sûrement que valent réellement ces chaussures. Et surtout, ce qui justifie son prix (150,00€). On va tâcher de répondre ici à toutes vos interrogations.

Pour qui et pour quoi ? Ce sont des chaussures destinées aux coureurs à foulée universelle/neutre (attaque médio-pied) – pour des distances plus ou moins longues : du 5km au marathon (vous verrez par la suite qu’elles peuvent être efficaces également sur du plus court). C’est un modèle plutôt léger (232 grammes), sans trop l’être non plus. Sa semelle en nylon carbone (une innovation!) apporte un amorti doux mais réactif, principalement lors des entraînements ou compétitions sur route. Contrairement aux idées reçues, « sa phase de propulsion vers l’avant » (drop de 10mm) ne déforme pas la foulée et encore moins la pose du pied. J’aurais même tendance à dire, qu’elle la rende plus efficace. C’est mon avis.

L’intérieur du chausson (sans couture) est confortable et respirant. Petite anecdote : lors d’une course sur route, j’ai aperçu deux coureurs les portants sans chaussettes (à tester?). En tout cas, le pied est très bien maintenu à l’intérieur, ce qui garantit une excellente stabilité. Un facteur très important, car personnellement je trouve désagréable d’avoir le pied qui se balade dans la chaussure.

 

 

Mon expérience personnelle :

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ces chaussures : c’est une mini-révolution. On ressent vraiment cette phase de propulsion vers l’avant, même en marchant. Ça change des chaussures aux semelles plates. Lors de ma première sortie avec (50 minutes à 4’50/km), j’ai été convaincu dès mes premières foulées. Même si, j’ai quelque peu déchanté par la suite. Vers la fin de mon footing, j’ai ressenti quelques douleurs à la plante du pied. Autant dire, que je me suis senti libéré au moment de les enlever (je suis sûre que vous avez déjà connu ça!). Bizarrement, ces douleurs ne sont plus réapparues depuis. Le pied a certainement eu besoin d’une petite période d’adaptation, comme pour chaque nouvelles chaussures.

Mes conseils :

  • Prendre son temps pour les adopter. Au début, le ressenti est différent d’une autre chaussure, mais n’ayez crainte on s’y habitue rapidement et sans problème.
  • Ne pas se limiter à les utiliser uniquement lors des sorties ou compétitions sur route. Elles font parfaitement l’affaire sur la piste ou sur chemins forestiers. Personnellement, elles m’accompagnent également lors de mes fractionnés sur piste (10x400m par exemple) ou en nature.
  • Contrairement à ce que j’ai pu lire à droite à gauche sur les réseaux sociaux, NON ces chaussures ne sont pas réservées exclusivement à « l’élite ». Je suis à des années lumières d’en faire partie et pourtant je me sens très bien avec.
  • Si vous pensez que vous battrez tous vos records avec ces chaussures, c’est une fausse idée. Rien ne sera jamais plus efficace qu’une bonne séance d’entraînement. 

Elle est en vente sur i-run.fr (-25% uniquement ce week-end avec le code TLS25) en cliquant : ICI